Fortnite

 

À la maison, un jour de vacances avec les nains, un jour de pluie. Foot pour le grand le matin, je vais le chercher à midi.

« Qu'est-ce que tu veux faire cette après-midi mon lapin ? »

« Je sais pas, peut-être prendre un bain puis manger, tu veux jouer aux jeux vidéo avec moi ? Je peux te créer un personnage et on essaie ! »

Oula, ma dextérité et mon agacement face à mon manque de réactivité dans ce type de jeu me poussent à dire non. La pluie et le manque de motivation pour récurer la maison pour la septième fois de la semaine (on est vendredi) me suggèrent de dire oui.

« Il y a des personnages de fille viking ? »

« Nan mais il y en a une habillée en chevalier. »

Hashtag Brienne de Torth.

Hashtag pourquoi pas.

Salle de bain, repas, le grand est très motivé pour finir ses raviolis et me créer mon personnage. Moi je traîne en finissant mon assiette et en débarrassant la table, je crains de le décevoir et de me ridiculiser tant je suis nullissime en jeux vidéo... Allez il s'impatiente, il est trop content de m'initier à son jeu favori. Je regarde les tenues, l'armure est effectivement celle qui me plaît le plus, je check. Il faut choisir un sac à dos.

« On peut mettre quoi dedans ? »

« Rien, c'est juste un skin »

« Un skin ? On peut même pas mettre une pomme-pote? »

On rigole, mon grand s'assure que le casque n'est pas branché au cas où je parle de pomme pote dans mon sac à dos en pleine partie devant des gamers. Ça me fait sourire. Il m'explique un peu les boutons sur lesquels je dois appuyer pour avancer, pour sauter, pour courir, pour ramasser des objets, pour viser, pour tirer. Ok. On démarre une partie d'essai. Je cours très bien, je ne sais pas marcher (bizarrement ça colle avec la vraie vie). J'ai vite compris les boutons pour avancer et ramasser des objets mais avec la caméra je fais n'importe-quoi, je cours avec le focus sur mes fesses virtuelles, ça nous fait rire aussi parce que mon fessier va de droite à gauche hyper vite (dans la vraie vie c'est pas si sexy, enfin ça je ne le dis pas à mon fils). On remet la caméra dans une position plus facile pour voir devant soi et pas uniquement mon faux-boule qui tangue et qui me déconcentre. Je ne suis pas du tout dans la bonne direction.

« Pourquoi ya une direction spéciale à prendre ? »

« Ben oui regarde ta carte en haut ! »

Ah ouais... Il y a une carte avec une flèche, je suis à l'opposé du but.

« Maman, je vais arrêter la partie d'essai tu vas jouer en vrai parce que je sais que tu as envie de tirer sur des persos. »

« Ouais, et j'ai envie de leur donner des coups avec ma hache ! »

Hashtag hache, hash hash hash hash

Hashtag TTC (pardon je m'égare)

Il lance la partie, pour l'instant il n'y a personne autour de moi, je cours, je ramasse une arme et des balles, un piège.

« Je suis sûr que tu vas finir trentième ! » (Trentième c'est dernier, top 30 pour les initiés)

Il faut que j'assure, moi la bille en jeux, vue comme une bille par mon fils ! Un manos déboule dans mon champ de vision, coup de hache, Il tombe. Yeah !!!

Un autre manos derrière, j'ai envie de dire dans le casque que d'attaquer une femme par derrière c'est pas très classe mais je ne parle pas, j'essaie de régler ça avec les armes qui me sont allouées, la hache et le gun. Je vise et me prend une balle avant de pouvoir tirer. What the flûte, il m'a eu ce petit gougeât.

« Top 17 maman ! T'es pas nulle t'as vu ! »

Et le petit en haut qui crie : « Ouais maman ! Top 17 ! Moi j'ai jamais fait ça ! »